En ce moment, je révise. Enfin, j'essaye de réviser parce que c'est vrai que je suis quand même une grosse paresseuse et que je préfère me vautrer et lire toute la journée plutôt que m'interesser à l'histoire de l'Irlande. Il paraît que pour les partiels, les livres sur les hobbits, ça ne compte pas. (C'est inadmissible si vous me demandez mon avis).
    J'ai donc besoin de réconfort, et quoi de mieux qu'une bonne soupe pour en apporter. J'étais partie pour faire une soupe toute bête avec du poulet et p'tet une tomate. Et ça a dégénéré. J'ai mis d'autre légumes, des pâtes. Finalement, je me suis dit, "tiens! on dirais un peu une minestrone! et si je fesais les choses correctement?"

Minestrone au poulet

minestrone   

    Alors j'ai pris mon chérinou par une oreille et je lui ai demandé de me traduire la recette dans mon livre sur les pâtes en allemand Die grosse pasta Kochbuch. Et oui, mon chérinou est à moitié allemand.
    Alors; j'ai fait bouillir une cuisse de poulet et quand elle était bien tendre je l'ai retirée pour lui enlever la chair. Pendant ce temps j'ai rajouté à l'eau deux bouillons cube de poule, une très grosse pincée de sel et un peu de poivre.
    Pour les légumes, j'ai mis deux tomates pelée coupées en dés, deux grosses poignées d'haricots plats surgelés, deux poignées de courgettes en rondelles surgelées et une patate bio coupée en dés. Il faut aussi écraser une gousse d'ail.
    Une fois que vous êtes sure que les patates ne seront pas croquantes à la fin vous rajoutez le poulet et les pâtes (ici, des torti).
    Au bouillon on rajoute un verre à vin de vin rouge, deux cuillères a café de concentré de tomates, une pincée d'échalottes sèches. Et bien sur, une grosse poignée de persil haché.

Verdict du chérinou: "je vais m'en reprendre une assiette."

Bon appetit!